Diaporama réalisé par Lise Potvin

Congrès virtuel 2021

Une brochette d'artistes du textile ont offert des ateliers impressionnants, et ce, en mode virtuel.

Anne-Marie Poulin a entretenu les congressistes sur les multiples démarches qui ont conduit à l'exposition : Signé : Artisanes du textiles. Coulisses et méandres d'une exposition. Marie-France Gosselin a démystifié le métier Rigid Heddle en démontrant des travaux que la tisserande peut réaliser avec ce type de métier. Solange Bellemare, magicienne de la teinture végétale, a expliqué l'apport de plusieurs plantes que l'on retrouve facilement autour de soi. Élyse de Lafontaine, avec ses doigts de fée, a transformé la plume pour l'insérer dans le textile. Les participantes ont eu l'occasion d'expérimenter en même temps, puisque chacune avait reçu des plumes au moment de l'inscription. Louise Lemieux Bérubé a expliqué le Deflected double weave ou Tissage double: fils déplacés et couches déformées. Une technique qui sera exploité par le groupe de Recherche et d'échange de l'ATQ au cours de l'année 2021-2022. De septembre à novembre, Louise donne également un atelier, en visioconférence, sur cette technique. Finalement, le congrès s'est clôturé par la conférence de Suzanne Paquette, artiste lissière. Elle a démystifié cette technique qu'elle exerce avec brio.

Un congrès virtuel époustouflant où les congressistes ont découvert un monde fascinant, où le textile se réinvente.